Lecture du moment.

« Grandir librement, temoignage pour une enfance naturelle et creative » de Eve Herrmann. Resolument un livre qui sera le bienvenu dans toutes les mains de chaque aventureux épris de lecture bien-sûr mais surtout de nature, de découvertes et de liberté d’être, d’agir et de penser. Ce livre ecrit en toute humilite parle de l’enfance faisant ainsi écho à l’enfant qui est en moi et qui continue d’apprendre chaque jour. C’est un temoignage inspirant qui me donne toujours plus envie d’écrire moi-meme également, de retracer mon propre parcours de vie ou du moins d’en retracer certaines bribes auxquels il fait tant écho et surtout de remettre en questions certaines croyances jusque là férocement entretenues sur moi-meme. Voici mon ressenti a la lecture de ce livre dont je me garde bien de vous en dire plus ici préférent vous laisser le découvrir par vous-même si vous le désirez…

 

 

Publicités

Ma grossesse: rétrospective (première partie)

Voici une photo de moi enceinte d’Estelle il y a un an tout juste. J’en étais alors à six mois de grossesse et étais en plein préparatifs de l' »après naissance ». Ah si à ce moment là j’avais su comment cette période qui suit directement la naissance allait réellement se passer et surtout quels seraient les réels besoins de mon bébé ainsi que les miens, j’aurais sans doute préparé nettement moins de choses que je ne l’ai fais. Cependant, et avec du recul, comme je ne savais pas et n’aurais pas pu savoir tout cela à ce moment là, si ça avait été à refaire (dans des conditions identiques de non-connaissance de cet avenir), je me serais probablement investie exactement de la même manière dans ces préparatifs et aurais donc préparé exactement les mêmes choses à mon avis. Quoi qu’il en soit, je ne regrette absolument rien de tout le temps que j’ai investi à tous ces préparatifs car même si l’on pourrait être tenté de croire au premier abord que j’en ai perdu beaucoup voire énormément à préparer tant de choses qui n’ont finalement servies à rien ou à si peu, la réalité, ma réalité est tout autre. En réalité le fait d’avoir porté tant d’attention à toutes ces choses que je pensais utiles pour la suite des événements lors de ma grossesse et encore quelques temps après la naissance de ma fille m’ont permis d’apprendre tout ce que je sais aujourd’hui sur les besoins des bébés et la manière naturelle de s’occuper de ces touts-petits êtres qui naissent au monde dans l’attente et la confiance que l’on s’occupera d’eux comme il se doit (j’entends par la comme la nature l’a prévu et non par rapport aux considérations tronquées de nos esprits). Je reviendrai plus tard vous raconter tout cela en détails. Pour l’heure, c’est en retombant un peu « par hasard » (sans entrer ici dans les détails, j’estime tout de même opportun à ce stade de vous dire que je ne crois pas vraiment voire pas du tout au hasard…) sur cette photo et en voyant la date à laquelle je l’avais moi-même prise il y a un an exactement que je voulais simplement vous la partager et vous faire part de ces quelques pensées. Cette photo n’est pas qu’une simple photo à mes yeux puisque elle m’évoque tout particulièrement le début de ma période préférée de ma grossesse que j’ai vécue avec des hauts et des bas mais toujours dans le bonheur de savoir que la vie grandissait en moi. En effet, le jour où j’ai pris cette photo j’ai pleinement réalisé que mon bébé avait enfin atteint la taille que j’attendais depuis un certain moment déjà que pour que les personnes que j’allais croiser durant le dernier trimestre de ma grossesse et qui allaient voir mon ventre ne puisse avoir le moindre doute quant au fait que je puisse bel et bien être enceinte ou non. J’étais enceinte de six mois et désormais cela se voyait tant que plus personne ne pourrait encore en douter (à moins de ne pas avoir toutes ses facultés intellectuelles optimales, il m’a semblé à ce moment là que tout un chacun était à même de comprendre par l’observation que j’étais bel et bien enceinte ;-)). J’étais tellement fière de cela, de mon ventre devenu si rond et de mon bébé devenu si grand, enfin, (à ce propos le père d’Estelle et moi avions fais le choix de ne pas connaître le sexe du bébé avant la naissance) qu’il m’a pris l’envie de photographier mon ventre et d’immortaliser cet instant. En somme en regardant cette photo on serait tenter de penser que j’ai simplement voulu le prendre en photo sans arrière pensée particulière. En réalité c’est plutôt le ressenti que j’avais à ce moment la que j’ai voulu capturer afin de pouvoir en quelque sorte le revivre à chaque fois que je regarderais ce cliché. Je crois d’ailleurs que c’est là tout l’intérêt de la photographie: transmettre des émotions bien au delà de la simple capture de lumière donnant naissance à toutes sortes d’images. Voici donc cette photo qui fait remonter en moi tant d’émotions et de souvenirs que j’en serais presque nostalgique (ou que je le suis en réalité mais que, pour des raisons que j’ai encore du mal à comprendre moi-même, ce sentiment ne me plait pas toujours…). Je reviendrai plus tard vous livrer tous les détails concernant les préparatifs dont je viens de vous parler aujourd’hui et pour vous faire part d’autres choses encore (dont d’autres émotions encore) vécues durant ma grossesse. En attendant, je vous invite à me faire part de votre propre ressenti quant à ce que ce petit bout du récit concernant ma grossesse peut évoquer en vous.

A bientôt!

Laurie

IMG_4959.JPG

Liste de mes lectures papier coup de cœur « spécial bébé »

Je vous livre ici la liste de mes lectures papier favorites au sujet des bébés. Il ne s’agit jusqu’à présent que de livres mais elle pourrait tout aussi bien contenir des titres d’articles et/ou de revues de presse. Chacun de ces livres traite bien évidemment des bébés mais pas uniquement. La plupart de ces ouvrages nous en apprend énormément sur la nature humaine et le fonctionnement qui lui est propre mais aussi et peut-être surtout sur les atteintes qui lui sont commises par l’homme lui-même en général ainsi que sur ce que cela implique c’est-à-dire sur toutes les conséquences observables d’actes posés par l’homme allant à l’encontre de la nature.

Cette liste est classée par ordre alphabétique en fonction des noms des auteurs. Elle est susceptible d’être modifiée à tout moment en fonction de mes lectures et de mes réflexions.

Les livres que je vous présente ici ont pour moi un intérêt plus que certain quant à la diffusion d’informations capitales à ce que j’appelle jusqu’à présent le réapprentissage de notre nature humaine et de son fonctionnement en lien bien évidemment avec notre manière de prendre en charge les bébés. Ils sont en ce sens tous très documentés et ne faisant que très peu de compromis dans le choix de mes lectures, ils représentent tous bien mes opinions sur la manière naturelle et donc adéquate à notre espèce d’aborder la maternité et la prise en charge des bébés et de leur santé de manière plus générale. Si j’émets toutefois encore quelques réserves vis-à-vis de l’un ou l’autre message qu’ils véhiculent ce n’est que par purisme. Ils ne diffusent pas moins d’informations capitales pour autant faisant valoir les besoins des bébés ainsi que la manière adéquate de préserver leur capital santé. C’est en soi une très grande avancée quand on voit d’où l’on vient en tant qu’humanité, où l’on est et où l’on va c’est-à-dire quand on voit tout le chemin que nous avons parcouru, où nous en sommes et tout le chemin que nous devons encore parcourir avant de nous reconnecter à notre propre nature. Il s’agit là d’un processus qui ne se fait et se fera que par une prise de conscience collective graduelle. Il est en tout cas urgent pour l’humanité toute entière que cette prise de conscience ait lieu mais surtout qu’elle soit respectée et appliquée c’est-à-dire que les actes des hommes suivent désormais leurs pensées dans le plus grand respect de celles-ci. L’humanité va mal nous pouvons aisément le constater en observant les dégâts que nous avons causé à notre propre habitat qu’est la planète terre et il ne s’agit plus de faire l’autruche si nous voulons qu’elle et nos descendants nous survivent. Si vous ne voyez pas où je veux en venir je vous conseille bien-sûr vivement de lire ces livres à commencer par celui de Haïm Cohen « Tu ne laisseras point pleurer ». L’avenir de l’humanité n’est pas que dans les mains de nos enfants, non, elle est aussi et surtout dans nos propres mains et notamment dans la manière dont nous prenons en charge nos bébés. Savez-vous par exemple comme le souligne Haïm Cohen dans son ouvrage « tu ne laisseras point pleurer » qu’un enfant consolé qu’on ne laisse pleurer sous aucun prétexte c’est-à-dire dont on met un termes à ses larmes au plus vite aura toutes les chances de devenir un adulte consolant capable de faire preuve de compassion envers son prochain? Savez-vous également comme nous l’apprend ingrid bauer dans son livre « Sans couches, c’est la liberté! » que grâce à ce que l’on appelle la pratique de l’hygiène naturelle infantile à laquelle elle fait référence dans son livre, un enfant élevé sans couches dont les adultes auront pris en charge ses besoins d’élimination notamment en lui donnant l’opportunité d’uriner et/ou de déféquer dans la nature aura dès son plus jeune âge l’accès à la compréhension des cycles de la nature et par la même occasion peut-être l’envie de respecter celle-ci en grandissant plus qu’un enfant qui ignore ces choses ou les apprend bien plus tard? Il en va avant tout de notre propre responsabilité de sauver l’humanité et non de celle de nos enfants, leur tour viendra quand eux aussi seront devenus adultes en attendant cela passe par nous, adultes et par la manière que nous avons de nous occuper de nos tout-petits. J’écrirai sans doute un article où l’autre à ce sujet à l’avenir pour vous présenter mon point de vue sur la chose. En attendant, je vous laisse cette liste de livre qui est à mes yeux à découvrir et à redécouvrir autant de fois qu’il le faudra pour que la majorité des messages qu’ils véhiculent soient compris et approuvés par l’ensemble de l’humanité. C’est là la seule condition pour que nous puissions de nouveau vivre en adéquation avec nos instincts naturels et ainsi préserver la nature et notre capital « bonheur » avec lequel nous devrions tous naître, je vous envois là au livre « Le concept du continuum » de Jean Liedloff pour le comprendre.

Chacun de ces livres mérite que je lui consacre un article à lui seul, ce que je ferai peut-être un jour.

Si l’un de ces titres vous interpelle et que vous désirez en savoir un peu plus sur un ou plusieurs de ces ouvrages voire sur tous, je suis bien évidemment prête à répondre avec un grand plaisir à vos éventuelles questions et pour les aventureux qui seraient d’hors et déjà prêts à ouvrir un de ces livres je n’ai plus simplement qu’à vous souhaiter une bonne lecture! Quant à ceux qui auraient déjà lu l’un ou plusieurs de ces livres, je vous invite bien entendu à me faire par de vos avis les concernant!

Je vous livre également deux petites anecdotes à propos de ces livres qui m’interpellent grandement compte tenu des messages que les auteurs ont à cœur de faire passer.

La première est que leurs auteurs, en plus que d’apporter leurs propres points de vue et connaissances sur les sujets qu’ils traitent respectivement, font références pour la plupart d’entre eux aux travaux d’autres grands noms de la recherche sur la maternité (je pense notamment aux travaux de John Bowlby), si bien qu’ils finissent par se citer les uns et les autres dans leurs ouvrages respectifs dans une sorte de chassé croisé que j’ai trouvé très plaisant à lire. Toujours à ce propos, les docteurs Carlos Gonzalez et Rosa Jové ont même collaboré ensemble.

La seconde est que les auteurs de ces livres ont suivi des cursus scolaires forts variés les un des autres et ont abouti a des parcours de vie très différents les un des autres. Certains on fait et font encore carrière (d’un point de vue professionnel) et d’autres non*, certains de ces auteurs encore sont parents alors que d’autres ne le sont pas. Tout ceci me fait penser et dire que la richesse de la connaissance des besoins des bébés est telle qu’elle touche un public très large et varié. A vrai dire ce sujet devrait toucher tout un chacun puisqu’il nous concerne tous, nos vies à tous en tant qu’adultes étant marquée qu’on le veuille ou non par le terreau de notre propre enfance. Je vous envois de nouveau là au livre « Le concept du continuum » de Jean Liedloff pour le comprendre.

Voici la liste 😉

Bauer Ingrid: sans couches, c’est la liberté!
Berthoud Françoise: la (bonne) santé des enfants non vaccinés
Cohen Haïm: tu ne laisseras point pleurer
Gonzales Carlos: serre-moi fort comment élever vos enfants avec amour
Jové Rosa: dormir sans larmes
Liedloff Jean: le concept du continuum
Montagu Ashley: la peau et le toucher
Van den Peereboom Ingrid: technique et pratique du portage

Je vous dis à très vite pour vous présenter de nouveaux titres bien qu’en ce moment mes principales lectures concernent des blogs, je ne saurai tarder je pense avant d’ouvrir de nouveau un livre. Bien qu’il ne suffise pas que j’en ouvre un pour avoir un coup de cœur mais je dois dire que ceux-ci sont tout de mêmes nombreux car je choisis mes lectures de manière de plus en plus consciente je dirais dès lors, la plupart des livres que je lis résonne en moi de manière juste et me plaisent réellement.

A bientôt!

*à savoir que le travail de parent n’est pas encore considéré ni reconnu par la société dite moderne comme étant un métier puisqu’il n’est pas rémunéré et qu’on ne peut à ce jour pas en retirer de moyen d’existence compte tenu du fait que nous vivons dans un système monétaire dont nous sommes très largement dépendants pour vivre et survivre, nous ne pouvons dès lors pas (encore?) parler de carrière professionnelle quand il s’agit d’être mère ou père au foyer.

Laurie

IMG_7047 (2).JPG